LE PAYS DES PURS de Sarah Caron et Hubert Maury. Le 27 décembre 2007, la ville de Rawalpindi, au Pakistan, est la proie de violentes émeutes, suite à l’assassinat de Benazir Bhutto, principale opposante au régime en place. Dans la foule, Sarah Caron, photographe française, saisit avec son appareil les moindres détails de la scène. Mais très vite, la jeune femme est repérée et se retrouve poursuivie, craignant pour sa vie. Un mois plus tôt, Sarah rencontrait Benazir Bhutto afin de réaliser une série de portraits commandée par le magazine Time. Une entrevue difficilement décrochée et qui, par un pur hasard, survenait le jour même de l’assignation à résidence de l’opposante. Une aubaine pour Sarah : pendant 4 jours, elle se retrouvait aux premières loges de l’actualité ! De jour, elle mitraillait les lieux, de nuit, elle transférait ses clichés. En immersion totale et au gré des commandes, la jeune femme passe cette année-là du monde de l’élite pakistanaise à celui des talibans, avec l’aide d’un fier guerrier pachtoune. Son objectif est une arme dont elle se sert pour frapper les esprits et franchir les frontières, qu’elles soient physiques ou culturelles, et ce malgré le danger des lieux et des situations. Une immersion sous-tension dans le hors-champ du reportage photographique, vu sous toutes ses coutures.
EDELWEISS de Lucy Mazel et Cédric Mayen. Été 1947, Boulogne-Billancourt. Lors d’un bal typique de l’après-guerre, Edmond, jeune ouvrier chez Renault, rencontre Olympe, fille de politicien. Il ne se doute pas qu’elle va bouleverser sa vie. Passionnée d’alpinisme, la jeune femme n’a qu’un rêve : escalader le Mont-Blanc pour égaler la prouesse de son aïeule Henriette d’Angeville. Malgré son manque d’expérience, Edmond promet qu’il l’aidera à le réaliser. Seulement, le train-train quotidien et plusieurs drames vont petit à petit émousser leur détermination... Mais qu’importe, l’amour est plus fort que tout, dit-on. Et s’il est capable de déplacer des montagnes, il peut aussi aider à les gravir. Avec Edelweiss, Cédric Mayen signe une belle histoire d’amour malmenée par le vent des cimes. Un roman graphique émouvant, emporté par le trait délicat et sensible de Lucy Mazel, qui confirme l’étendue de son talent après le remarqué Communardes "Les Éléphants rouges".
PAPA ZOGLU de Simon Spruyt. Situé dans un moyen âge surréaliste, entre le conte initiatique et la farce sociale, Papa Zoglu fait s’entrechoquer dans un même geste identité sexuelle et condition humaine, superstition et érudition scientifique, loufoque et tragédie, hier et demain. En respectant au plus près l’imagerie médiévale, grâce à son traitement graphique pictural et sa forme narrative, Simon Spruyt réalise ici une oeuvre étrangement moderne.
L'ART DU 9e ART d'Emmaneuel Reuzé. Vous croyiez tout savoir sur les coulisses de la création d'une BD, grave erreur, préparez vous à découvrir ici toutes les subtilités de la création d'un bon scénario, d'une belle mise en page, apprenez à négocier avec un éditeur, à assurer une bonne prestation lors de séances de dédicaces, bref après avoir lu ce livre, plus aucun obstacle ne devrait vous résister sur le chemin de la gloire. Merci Monsieur Reuzé.
VERDAD de Lorena Canottiere. Avec ce magnifique portrait de femme sur fond de guerre d'Espagne, la jeune auteure italienne signe et dessine un album atypique tout en subtilités, tant au niveau de l'histoire que du dessin, préfacé, et comme adoubé, par le "grand" Antonio Altarriba lui-même. Désormais, la vérité (Verdad), comme incarnée par cette femme dont elle porte le nom, avec ses découvertes et ses dénonciations, ses peurs, ses utopies, et ses rêves mutilés, a un visage et elle s'appelle Liberté.
PAUSE de Fabcaro. Après le carton phénoménal et surtout inattendu de "Zaï zaï zaï zaï" Fabcaro nous livre ici une réflexion sur son nouveau statut d'auteur à succès. Mais comme rien n'est simple en ce bas monde, il est parfois des défis qui semblent irréalisables; comment écrire un livre sans décevoir ses fidèles lecteurs, sans renier son passé d'auteur plutôt drôle et surtout à la suite d'un tel chef-d'oeuvre ? La tâche est d'autant plus compliquée que son inspiration habituelle s'est cassée une patte au ski le laissant un peu dans la misère de la page blanche. Heureusement l'AGESSA va lui dépêcher une inspiration intérimaire...
INDEH de Ethan Hawk et Greg Ruth. Voici un livre qui remet les pendules à l'heure. Contre-pied parfait du cinéma hollywoodien qui nous a présenté pendant des décénies les indiens comme une bande de sauvages sanguinaires sans foi ni loi, voici donc enfin le point de vue des fameux indiens à travers l'histoire des guerres Apaches et la naissance du plus fameux héros améridien, Géronimo, en 240 pages en lavis noir et blanc à couper le souffle !
LE RELOU DES MERS de Romain Dutreix. Quatrième album parodique édité par les collègues de "La parenthèse" et signé comme d'habitude par le gars Dutreix, quand je dis signé c'est au propre et au figuré, l'objet étant tiré à 500 exemplaires tous numérotés et signés par le fameux RD ! Bref, ce coup ci c'est Riff Reb's qui se voit immortalisé entrant ainsi au Panthéon des auteurs parodiés par la dream team du détournement sans réelle moralité et à peine plus de frein. Il va de soi que tous les auteurs du monde vont vouloir se retrouver dans cette collection très originale.
CAFE ZOMBO de Régis Loisel. 1930, les États-Unis subissent la Grande Dépression. Comme tous les matins, Mickey et Horace font la queue devant le bureau pour l’embauche. Sauf qu’une fois de plus, il n’y a rien pour eux... Dépités, ils décident d’aller rendre visite à leur ami Donald pour se changer les idées. Au programme : camping au bord de la rivière avec leurs compagnes Minnie et Clarabelle. Sauf qu’à leur retour, ils ont la surprise de découvrir que la ville a complètement changé. Rock Fuller, un banquier véreux, a racheté toutes les propriétés du quartier et compte les raser afin de construire un terrain de golf. Pire encore, les travailleurs, embauchés en masse pour ce grand projet, sont devenus accros à une mystérieuse substance, « café Zombo », qui fait d’eux de véritables zombies ! Un pur régal complètement dans l'esprit déjanté des premières histoires publiées aux Etats-unis.
CHRONOSQUAD de Panaccione et Albertini. Bloch vient de recevoir l’appel de sa vie : il va enfin intégrer la mythique Chronosquad pour une mission en Égypte antique ! Une banale fugue d’adolescents d’un centre de vacances que l’expérience de ses coéquipiers, Penne et Beylogu, devrait permettre de résoudre rapidement. Mais ce qui se présentait comme une balade temporelle de santé se transforme bientôt pour Bloch en voyage initiatique. Une série qui sera complète en 4 tomes et qui part littéralement dans tous les sens avec des ramifications et des implications simultanées dans tous les recoins du temps. V'la l'bordel !
LE CREPUSCULE DES IDIOTS de Krassinsky. Nos bons scientifiques ont la bonne idée d'envoyer un singe rhésus (v'la le jeu de mot) dans une capsule spatiale. Celle-ci va retomber dans les monts de Jigokudani et son occupant va être récupéré par les singes du clan de Taro qui ne vont pas tarder à en faire une divinité. Le culte de Diou va naître sous vos yeux ébahis. Comme quoi, personne n'est à l'abri de la bêtise, même dans les coins les plus reculés.
LETTER 44 de Charles Soule et A.J. Alburquerque. Plantons le décor. Dure journée pour Stephen Blades, le 44ème président des États-Unis. Au premier jour de son investiture son prédécesseur, Francis T. Carroll, lui laisse un courrier : depuis 7 ans, la Nasa a détecté une construction extraterrestre sur la ceinture d’astéroïdes entre Mars et Jupiter. Mais la rencontre du troisième type n’a pas encore eu lieu … Intelligemment construit en deux espaces, à la fois sur Terre et dans le vaisseau qui se rend à la rencontre de cet artéfact, Soule et Alburquerque nous offre sans doute la meilleure série de SF depuis Universal War !
HUBERT de Ben Gijsemans. Hubert habite Bruxelles et il aime l'Art. Il aime les tableaux, les musées, est capable de se rendre au musée d'Orsay tous les week-ends pour admirer un Manet. Mais surtout, Hubert parle peu. Il déambule dans les salles et les couloirs des musées comme il erre dans sa propre vie, faite de routine et d'absence. Que d'ennui, pourriez-vous dire ? Mais ce serait sans compter le talent, et quel talent, de Ben Gijsemans ! Premier album de ce jeune auteur belge, Hubert nous offre une immersion fascinante dans une vie pas tout à fait ordinaire.
REGARDE LES FILLES de François Bertin. Antoine, puisque c’est de son regard qu'il s’agit, s’éveille aux attraits de l’autre sexe, à l’étonnement et au trouble des contacts, à la sensualité des courbes et des gestes, et cela peut-être d’autant plus qu’il est doué en dessin. Réservé, observateur, on découvre par ses yeux, de l'enfance à l'âge adulte, les multiples incarnations de la femme : mère, soeur, amie, petite amie, amoureuse, confidente, traîtresse ... Un très bel album qui est surtout un récit initiatique à la vie, à la découverte de soi par les regard des autres, et servi par un dessin à la fois sobre et sensuel !
LES MYSTERES DU MONDE QUANTIQUE de Thibault Damour & Mathieu Burniat. Enfin une représentation compréhensible et visuelle des théories quantiques ! Bob et son chien Rick nous guident à travers cette histoire peu banale où ils vont deviser avec les grands noms de la physique, Planck, Shrödinger, Heisenberg, etc. Bref que des gens qui d'habitude forcent le respect mais que le commun des mortels que nous sommes n'est pas forcément prêt à inviter à l'anniversaire du petit dernier. Et là, comme par magie, tout ce truc quantique devient plus réel et prend une consistance palpable ! On se sent drôlement plus fort après avoir lu ce livre aussi facilement. Diable aurais-je raté ma vocation ?!?!
L'HOMME DE LA MAISON de Koh Hong Teng. Adapté du roman de Dave Chua paru à Singapour, l'homme de la maison connaît aujourd'hui une version française présentée dans un joli écrin aux éditions Steinkis. A travers un dessin tout en finesse, Koh Hong Teng, nous offre le récit d'un jeune garçon qui, par la force des petites choses de la vie ordinaire, se voit confronter à l'âge adulte pour enfin devenir, comme le titre l'indique, l'homme de la maison. Rien d'extraordinaire donc, sinon la vie qui passe, mais racontée avec douceur et détails.
HAGAR DUNOR de Dik Browne. Les aventures du célèbre viking sont enfin rééditées chez nous dans une édition digne de ce nom. Moins de six mois après sa création aux USA, Hägär Dünor apparait durant l'été 1973 dans les pages du journal de Mickey semant la terreur et l'hilarité dans les pages de ce magazine. Le succès de ce personage, rude à l'extérieur et tendre à l'intérieur, est immédiat dans le monde entier. C'était, et c'est toujours, bien mérité.
TRASHED de Derf Backderf. Recit inspiré de l'expérience de l'auteur en tant qu'éboueur, métier qu'il a exercé pendant une année. Après une courte introduction édifiante sur l'histoire des ordures, ce récit largement humoristique nous montre nos contradictions et notre égoïsme commun face à l'élimination de nos petites ordures. On rit beaucoup, mais ce rire est souvent teinté de jaune. Le livre se termine sur un cinglant et consternant état des lieux de notre gestion actuelle des déchêts, c'est à la fois très instructif et déplorable, mais ça nous le savions déjà.
TRAQUEMAGE de Wilfrid Lupano et Relom. Pistolin, le gentil berger, fait du pécadou, un fromage de cornebique et ne souhaite qu'une chose : avoir la paix. Pour son malheur, c'est la guerre, et son troupeau va être décimé. Tout ça à cause des mages, du coup ce pauvre Pistolin va partir débarrasser le pays une bonne fois pour toutes de ces fâcheux. Et du coup, Lupano et Relom en profitent pour inventer un nouveau genre de BD : la rural fantasy fromagère. Que du bonheur !!! Et vive les fées avinées !!!
TUNGSTENE de Marcello Quintanilha. Une fois de plus les éditions Ça & Là mettent la barre au plus haut avec ce polar brésilien. Quatre personnages principaux vont être impliqués dans un incident insignifiant mais qui va vite dégénérer en drame. L'histoire présente un Brésil assez éloigné des habituelles cartes postales sur fond de violence banalisée, de classes sociales qui s'ignorent et d'individus au bord de la rupture.
MURDERABILIA d'Alvaro Ortiz. Un jeune homme, Malmo Rodriguez, vient de terminer ses études plus ou moins dans la douleur, il vit chez ses parents et ne cherche pas de travail, il voudrait être écrivain mais il n'écrit pas. Il vient d'hériter d'un oncle décédé d'une paire de chats qu'un inconnu veut lui acheter à prix d'or. Quand je pense qu'il y a encore des gens qui pensent que la BD n'est pas un art ! Pfff !
ZAI ZAI ZAI ZAI de Fabcaro. Alors là, on a envie de crier au chef-d’œuvre ! A première vue, le récit semble chaotique au possible et n'être qu'un ramassis d'événements improbables collés les uns aux autres dans un bordel sans nom. Mais plus on avance dans le récit, plus le vrai sens apparaît au lecteur qui découvre la vraie vie d'un auteur de BD dans un monde carrément hostile. Fabcaro touche à la perfection avec ce récit complètement allumé qui ne ressemble à aucun autre !
UN OCEAN D'AMOUR de Wilfrid Lupano et Grégory Panaccione. Une bien jolie fable dont les personnages principaux sont : un pêcheur gringalet, une bigoudène amoureuse, une mouette rancunière (mais pas que) et Fidel Castro (et ouais !). Et c'est parti pour environ 220 pages muettes que vous ne pourrez pas lâcher avant la fin tellement l'histoire est riche en rebondissements et le dessin une totale réussite. Nul doute qu'il s'agit là d'un des best-sellers de cette fin d'année. Lupano va peut-être réussir à entrainer toute la profession dans les mailles de l'ISF, c'est signe que la crise économique est terminée !?
LOVE IN VAIN de Mezzo et Jean-Michel Dupont. La courte vie de Robert Johnson, père fondateur du blues, en BD. Ce livre est un pur chef-d'œuvre très documenté et brillamment mis en images par un Mezzo totalement possédé par son sujet. Le résultat est tout simplement magnifique ! Un livre prodigieux pour un guitariste prodigieux, vraiment, ça tombe bien.
L'ALIENISTE de Fabio Moon et Gabriel Ba. Simon Bacamarte, aliéniste diplômé, s’installe dans une paisible bourgade brésilienne et, au nom de la science, fonde un asile d’aliénés. Il commence par enfermer et classer les lunatiques, mais ne s’arrête pas là. Son emprise sur la population est telle que bientôt toute la ville est internée ! Une brillante fable scientifique et philosophique adaptée de la nouvelle de Machado de Assis.
S.O.S. METEO de Pierre Veys et Nicolas Barral. Lassé d'être trop gentil avec le monde entier et d'en subir les conséquences du matin au soir, le professeur Mortimer décide de passer à l'action en élaborant une potion destinée à le rendre plus apte à ne pas se laisser faire. Le produit se révèle très efficace (peut-être trop) et c'est, d'abord son entourage, puis le monde entier qui vont devoir subir la terrible soif de vengeance de cet horrible Mister "Mortimer/Hyde".
LA PATROUILLE DES INVISIBLES d'Olivier Supiot. Spontanément, on s'attendrait à croiser Supiot sur un terrain plus apte à la poésie que cette guerre de 14 ! Pourtant, à travers l'histoire du jeune aviateur Hubert Lessac, qu'on pense invincible, dont l'appareil sera abattu et qui, sorti miraculeusement de ce crash, sera recueilli et soigné par des poilus hors du commun : la patrouilles des invisibles, la magie supiotesque agit sur nos esprits pourtant saturés de toutes ces commémorations guerrières.
COUPES A COEUR de Koren Shamdi. Après le déroutant "Abaddon" (voir un peu plus bas), Koren Shamdi revient avec ce recueil de 5 histoires d'amours légèrement inhabituelles, voire complètement improbables. L'ambiance générale est étrange, les relations entre les personnages ne sont jamais simples et le lecteur navigue constamment au bord de la folie sans y tomber. Pour tout dire, on en sort un peu estourbi. Je confirme qu'on a bien affaire ici au David Lynch de la BD.
GILLES LA JUNGLE de Claude Cloutier. Les éditions canadiennes de la pastèque nous régalent en réédidant cet hommage largement déjanté, quoi que très bien écrit, au héros de Edgard Rice Burrough. L'histoire (en gros) : Dans le fond de la jungle, les quatre frères Couture découvrent des cadavres dont un n'est pas tout à fait mort. Après l'avoir soigné, ils comptent bien utiliser ses compétences de criminel international pour se débarrasser de Gilles la jungle ! Bref, une bonne dose d'aventures sur fond de parodie et de n'importe quoi du moment que c'est drôle, et c'est drôle !
LES VIEUX FOURNEAUX de Lupano et Cauuet. Après avoir définitivement détruit les relations franco-anglaises avec le singe de Hartlepool (voir un peu plus bas), Lupano s'attaque à ce qui est la pire chose qui peut arriver à l'humanité : la vieillesse ! En bref, 3 pépés de 80 ans se retrouvent à l'enterrement d'une amie de jeunesse et deballent leur linge sale version aigrie, comme des vieux quoi ! Mais alors attention, avec Cauuet au dessin, ça dépote un max ! Avec tout ces bons livres qui sortent de la tête de ces gars là, nul doute que le fisc doit se frotter les mains et les marchands de piscines aussi. De quoi donner des remords à tous les libraires de France de vendre tant de bouquins.
STICKY PANTS de Tony Emeriau et Xav. Vous pensiez tout savoir sur les super-héros ? Alors attendez vous au pire du pire et surtout, préparez vous à perdre définitivement votre innocence madeleino-proustienne, parce que vu comme ça... ça démystifie un peu !!!! .
LA MACHINE ECUREUIL de Hans Rickheit. Ce roman graphique déroutant tient à la fois de "Little Némo", d'"Alice au pays des merveilles" et d'un rêve à la sauce "Edgar Poe". L'histoire se déroule au XIXe siècle dans une bourgade de la Nouvelle-Angleterre. Edmund et William Torpor sont deux frères, l'un est musicien et l'autre inventeur, grâce à une technologie d'avant garde, ils créent de drôles d'instruments de musique au grand déplaisir des villageois. Contraints de se dissimuler pour continuer à "inventer", ils vont faire une bien effrayante découverte.
LA VOITURE IMMERGEE de Maurice Tillieux. Mon album préféré de tous les Gil Jourdan ! L'un des chef-d'oeuvres de la BD franco-belge enfin réédité dans une version noir et blanc complètement réstaurée et commentée par Hugues Dayez. A noter que c'est le premier album d'une nouvelle collection chez Niffle qui devrait ravir les plus nostalgiques et les plus exigeants des amoureux de BD des années 50 et 60. Bref, de quoi se constituer une très, très belle bibliothèque.
MOI BOUZARD de Guillaume Bouzard. 2 possibilités : 1- Vous connaissez déjà Bouzard et vous savez donc que ce livre finira dans votre bibliothèque ! Et 2- (et là c'est grave) Vous ne connaissez pas Bouzard (QUOI ?!!!!) et votre libraire ne mérite pas de vivre. Alors vous arrêtez ce que vous faites maintenant (sauf si vous lisez ce texte) et vous foncez acheter l'objet pré-cité sans délai. Après je vous autorise à m'envoyer un mail de remerciement pour vous avoir fait découvrir cet auteur demi-Dieu incontournable au charme déroutant.
LA VISION DE BACCHUS de Jean Dytar. L'histoire se déroule en pleine Renaissance italienne dans la riche cité de Venise. Antonello de Messine, jeune peintre virtuose arrive chez le peintre le plus en vue de l'époque, Giovanni Bellini afin de parfaire son art. L'amitié entre les deux hommes se transforme assez rapidement en rivalité. Cette histoire est une reflexion sur la représentation et sur la compétition entre les artistes dans une Renaissance bouillonnante. Un ouvrage passionnant de la première à la dernière case.
CHARLY 9 de Richard Guérineau d'après Jean Teulé. Sacré Charles IX, enfin, raconté par Jean Teulé s'entend ! Sans vous dévoiler trop le contenu de cette perle, voici un mini pitch, juste pour faire envie : Ce gamin qui règne alors sur la France de 1572 se fait "refiler" le massacre de la Saint Barthélémy (merci maman Catherine). Il a alors 22 ans et va mourir à 23, c'est cette période que nous narre Teulé avec une verve fort plaisante et réussit à rendre ce royal "zozo" presque sympathique. L'adaptation BD est réalisée par Guérineau qui signe avec ce titre, à mon avis, son meilleur bouquin (ce qui n'est pas peu dire !). Merci Jean et merci Richard pour ce pur bijou.
LA CUISINE DE MAMETTE de Nob. Ce sera sans doute la seule fois que l'on parlera cuisine dans cette rubrique. Mais il faut être clair, ce livre, à mi-chemin entre la BD et le livre de cuisine, est une vraie réussite, rempli de poésie et de bonnes idées culinaires réalisables par le plus grand nombre. Et puis, si votre cuisinier(e) ne sait plus quoi inventer pour changer de l'ordinaire ce livre est fait pour lui(elle).
ABADDON (complet en 2 volumes) de Koren Shadmi. Que voilà une drôle d'aventure, imaginez un huis-clos kafkaien bourré de fausses pistes et qui navigue constamment entre espoir et folie sans que le héros ait une quelconque influence sur la suite des évènements. Un récit tout simplement hallucinant sans issue possible qui tourne à l'infini tel un boomerang perpétuel. Si vous connaissez David Lynch passez lui cette histoire, elle est faite pour lui.
IN GOD WE TRUST de Winshluss. Alors attention, ce livre qu'on pourrait qualifier "d'Evangile selon Winshluss" est sans doute destiné d'ici 2000 ou 3000 ans à être le concurrent le plus sérieux de la Bible au fameux classement GFK des meilleures ventes de livres "pas que religieux". L'objet est beau, le dessin très réussi (comme souvent avec Winshluss) et le contenu suffisamment irrespectueux - tout en restant intelligent - pour figurer sur cette page réservée d'habitude à des livres moins polémiques. Mais quand même, quelle rigolade !
HAPPY de Grant Morrison et Darick Robertson. Quand le scénariste de "Flex mentallo" s'associe au desssinateur de "The boys" ce n'est rien de dire que le lecteur doit s'attendre à du lourd ! Nick Sax, ex-flic ripou, alcoolique est devenu tueur à gages. Un des ses contrats ne se passe pas très bien et après avoir pris une balle dans le bras, il se retrouve avec les flics et la mafia aux fesses. De plus, il doit poursuivre un tueur d'enfants déguisé en Père-Noêl. Bref, il pensait avoir touché le fond. Que nenni, les ennuis commencent vraiment lorsqu'une licorne bleue lui apparait. Alors là, c'est non seulement fabuleux, mais en plus c'est drôle, brillant et très intelligent.
DJSET de Hugleikur Dagsson. Damned !!!!!! Je suis tellement content que je vous le présente avant même qu'il arrive dans les bacs ! L’Islande est un pays glacial, triste, désolé. À part boire et tuer des baleines, on peut aussi dessiner et écouter du rock. Hugleikur Dagsson, lui, dessine sur le rock. Il espère que vous aimerez ses dessins. Sans quoi, il recommencera à boire et à tuer des baleines.
MA REVERENCE de Wilfrid Lupano et Rodolphe Rodguen. Ou comment, Vincent, un trentenaire dépressif qui estime que la société a une dette envers lui décide de devenir braqueur de fourgon. Pour mener ce projet à son terme, il s'associe au déconcertant Gaby Rocket. Mais est-ce vraiment une bonne idée ?
DEADLINE de Laurent-Frédéric Bollée et Christian Rossi. Août 1864 dans la prison à ciel ouvert de Camp Anderson la deadline sépare les prisonniers nordistes des gardiens sudistes. Parmi les captifs, un soldat noir au calme insolent intrigue le geôlier confédéré Louis Paugham... Décidément Christian Rossi est le digne héritier du grand Jean Giraud !
TYLER CROSS de Brüno. Tyler Cross, un "dur" qui ne fait pas dans le sentimental, vient de braquer 17 kilos d'héroïne à la mafia. Il est à pied au fond du Texas avec 20 dollars en poche, un fusil à pompe et un colt, il se dirige vers Black Rock, trouducul-land local, largement sous la coupe d'un roi du pétrole aussi peu sympathique que ses fils. Inutile de vous dire qu'il va faire chaud à Black Rock !
NORTON GUTIERREZ ET LE COLLIER D'EMMA TZAMPAK de Juan Saenz Valiente. Norton est le fils cadet d'un marchand de fruits et légumes, et, dans sa famille, il tient le rôle peu enviable d'un Cendrillon maraîcher. Son seul réconfort, se plonger dans sa série préférée "Le martien fantastique". Dans cette série, le héros échoue sur Terre dans le but de retrouver la fontaine de jouvence qui serait cachée sur l'île de Bimini. La vie de Norton bascule lorsqu'un viel homme mourant lui demande d'empêcher le vol du plan de la fameuse île qui est caché dans le collier de la cantatrice Maya, Emma Tzampak, qui doit se produire en ville le jour même. Une bien belle BD qui nous vient d'Argentine.
LA GRANDE GUERRE DE CHARLIE de Pat Mills et Joe Colquhoum. Considérée, à juste titre, comme l'une des meilleures bandes dessinées de guerre jamais écrites "La grande guerre de Charlie" relate le quotidien du jeune Charlie Bourne, engagé à 16 ans dans l'armée anglaise lors de la première guerre mondiale. S'appuyant sur un travail de documentation extrêmement minutieux et servi par l'impressionnant dessin de Joe Colquhoum, le lecteur est litérallement plongé au plus profond de l'horreur et de l'absurdité de la guerre des tranchées.
IRON OU LA GUERRE D'APRES de S.M. Vidaurry. Dans un pays de neige et de glace, les vainqueurs de la guerre civile ont fini par imposer leur ordre. Un petit groupe d’activistes tente de résister à l’oppression, et prépare un attentat. C’est James Hardin, un lapin, qui est le cerveau - et l’agent principal - du complot. Il a dérobé des documents ultra secrets au siège même de l’état major. Le général Hanslowe est furieux, et charge Calvin Engel, un tigre, et Pavel, un corbeau, de poursuivre le lapin. Mais les coéquipiers ne s’apprécient guère : Engel est convaincu que Pavel est un traitre, il fera tout pour le prouver, quitte à manipuler des témoins. S.M. Vidaurri montre ici des personnages aux prises avec leur propres démons, déchirés par des cas de conscience, partagés entre fidélité à leurs idéaux et la tentation de l’abandon… La ligne de démarcation entre courage et lâcheté n’est pas toujours très nette dans ce monde où la guerre a laissé bien des séquelles.
BLACKFACE BANJO de Frantz Duchazeau. Après "Météor Slim", "Les jumeaux de Conoco station" et "Lomax", Duchazeau poursuit son exploration de l'Amérique musicale. Une fois de plus, le ton est juste et le lecteur ne peut que se laisser embarquer dans cette histoire pleine de poésie. Le héros, un jeune vagabond noir unijambiste est embauché dans un "medecine show" pour vanter les mérite d'un elixir miracle. Il est de suite accepté dans la troupe et un étrange chef indien va avoir une certaine influence sur ses capacités à manier le banjo. Magnifique !
IMPOSTURES de Romain Dutreix. Impossible de parler de ce bouquin sans risquer d'en dévoiler l'essence même, ce qui aurait pour effet de sérieusement vous en gâcher la lecture. Sachez qu'ici, Romain Dutreix embarque les héros de notre enfance dans des situations extrêmes et, disons le clair et net, piétine allègrement ce qu'on pensait intouchable : nos souvenirs sucrés d'enfants éblouis. Je vous fais partager mon expérience de lecture pour tenter de vous faire comprendre de quoi il retourne : Après une première lecture, qui, 1/ m'a laissé un peu sur le c-l, 2/ m'a permis de constater que ma prostate était en parfait état et 3/ m'a fait rire comme ça n'était pas arrivé depuis mes 7 ans, j'ai attendu 24 heures sans cesser, involontairement, de ruminer cérébralement en me disant que j'avais dû rêver, et que, mon esprit dérangé était parti "en live" dans mon dos; une deuxième lecture s'est donc imposée et le verdict est sans appel : Non, je n'ai pas rêvé, ce livre existe aussi hors de ma tête. J'en ai encore mal pour Lucky Luke !
SANG NOIR de Jean-Luc Loyer. Au début du XXe siècle la France a besoin de grandes quantités de charbon, la production va donc s'organiser aux dépens de la sécurité des ouvriers. S’appuyant sur les témoignages et les journaux de l’époque, Jean-Luc Loyer raconte le terrible drame qui survient en 1906 dans la mine de Courrières. Une catastrophe industrielle et humaine (1099 morts au total, dont 242 enfants !) qui engendra des luttes et grèves retentissantes pour des acquis sociaux très relatifs. Un album érudit et extrêmement documenté, qui n’oublie pas d’évoquer la vie des familles de mineurs.
JULIUS CORENTIN ACQUEFACQUES T6 (LE DECALAGE) de Marc-Antoine Mathieu. Aucun doute, Marc-Antoine Mathieu vient encore de repousser les limites du monde connu en BD ! Le livre débute directement à la page 7 (!?!?!?!) alors que l'histoire est déjà commencée, mais ce n'est pas très grave, puisque le héros a lui aussi raté le début. Le lecteur connaîtra le début en arrivant à la fin de l'album grâce à un astucieux stratagème qui permet aussi à Julius de recoller au récit. Un récit décalé dès le début, hors de l'espace et du temps, qui entraine le lecteur dans un monde bien inhabituel. Brillant ! Déconcertant ! Génial !... et toutes ces sortes de choses !
MON AMI DAHMER de Derf Backderf. Derf Backderf a passé son enfance à Richfield, petite ville de l’Ohio située non loin de Cleveland. En 1972, il entre au collège, où il fait la connaissance de Jeffrey Dahmer, un enfant solitaire au comportement un peu étrange. Les deux ados se lient d’amitié et font leur scolarité ensemble jusqu’à la fin du lycée. Jeffrey Dahmer deviendra par la suite l’un des pires serial killers de l’histoire des États-Unis. Son premier crime a lieu à l’été 1978, tout juste deux mois après la fin de leur année de terminale. Il sera suivi d’une série de seize meurtres commis entre 1987 et 1991. Arrêté en 1991, puis condamné à 957 ans de prison, Dahmer finira assassiné dans sa cellule en 1994. Mon Ami Dahmer est donc l’histoire de la jeunesse de ce tueur, à travers les yeux de l’un de ses camarades de classe. Précis et très documenté, le récit de Derf Backderf (journaliste de formation) décrit la personnalité décalée de Dahmer qui amuse les autres ados de cette banlieue déshumanisée, typique de l’Amérique des années 1970. Dahmer enfant vit dans un monde à part, ses parents le délaissent, il est submergé par des pulsions morbides, fasciné par les animaux morts et mortifié par son attirance pour les hommes. Personnage fascinant, voire attachant car presque victime de son environnement, Dahmer vit une implacable descente aux enfers vers une folie irréversible.
FLEX MENTALLO de Grant Morrison et frank Quitely. Voici un comic digne de Watchmen, la comparaison n'est pas exagérée, même s'il règne une ambiance d'Apocalypse Terry Gilliamesque qui n'est pas pour me déplaire. Morrison nous donne une version plus psychédélique, plus poétique et donc moins pessimiste du monde des super-héros que ne le ferait Alan Moore. Si vous voulez lire une histoire sur l'envers du décor des types au format "demi Dieux grecs" en collant vous devez lire Flex Mentallo, vous aurez tout ça et même plus dans ce pur chef-d'oeuvre.
JOHNNY JUNGLE T1 (sur 2) de Jean-Christophe Deveney, Jérôme Jouvray et Anne-Claire Jouvray. Il était temps que le 9e art rende enfin un hommage digne de ce nom à l'homme qui incarna si longtemps Tarzan à Hollywood, Johnny Weissmuller. Notre héros devenu vieux se souvient de sa carrière au cinéma et de sa jeunesse au pays des singes. Le récit mêle avec malice l'histoire de cet homme de la jungle (légèrement décalée) et celle d'Hollywood (à peine caricaturée). Pendant 3 pages j'ai presque cru qu c'était une BD sérieuse, mais en fait, non ! Comme le dit le héros: "On est forcément plus près de la vérité en slip", CQFD.
TALE OF SAND de Jim Henson, Jerry Juhl et Ramon Perez. Mac, jeune américain ordinaire, se voit confier par le shérif d’une petite ville tout droit sortie d’un western, une étrange mission : rejoindre coûte que coûte « la montagne de l’aigle ». Pour y parvenir, il ne dispose que d’une vieille carte, d’un sac à dos, d’une injonction en forme de conseil « cours, petit, cours ! » et de 10 minutes d’avance. Sur qui, sur quoi ? Mac sortira-t-il indemne de cette aventure ? Alors la, c'est du lourd ! Je vous laisse juger : 3 Eisner Awards (meilleur roman graphique, meilleur dessin/couleur, meilleure conception/édition) ; 1 Joe Shuster Award (auteur de bande dessinée exceptionnel) ; 2 Harvey Awards (meilleur album original et meilleur one-shot) et à mon avis, la moisson ne fait que commencer !
DUNCAN LE CHIEN PRODIGE T1 de Adam Hines. L’histoire de Duncan se déroule dans un monde identique au nôtre, sauf que tous les animaux peuvent parler depuis l’Antiquité. Les humains dominent toujours la planète, mais de nombreuses bêtes ne sont pas satisfaites de cette situation et de leur relation déséquilibrée avec l’espèce humaine. Le personnage principal, l’agent du FBI Jack Hammond, enquête sur un attentat commis par un macaque psychotique membre d’une organisation terroriste animale qui a fait exploser une énorme bombe dans une université californienne, tuant des centaines d’étudiants. L’enquête fait ressurgir des souvenirs de Hammond, gravement blessé lors d’une précédente rencontre avec les terroristes... Parmi les autres protagonistes, on trouve Aron Vollman, un politicien humain qui manœuvre contre les bêtes, Voltaire, richissime mandrill en couple avec une journaliste humaine, mais également de nombreux animaux de tous les points du globe, qui livrent leurs réflexions sur leurs conditions de vie, dans l’attente d’un mystérieux chien mi-homme, mi-bête, Duncan.
BLUE de Pat Grant. Bolton en Australie est le paradis des surfeurs. Un jeune lycéen, Christian, préfère sécher les cours avec ses amis Verne et Muck pour aller dans les vagues. Un jour, sur le chemin de la plage, ils rencontrent Nigel, un autre élève, qui vient de voir un alien se faire écraser par un train. Décision est prise d'aller voir les restes de ce cadavre inhabituel... et fin du résumé ! C'est typiquement le genre de bouquin captivant et déroutant qu'on ne peut plus lacher dès la deuxième page.
DEUX GENERAUX de Scotte Chantler. En mars 1943, le grand-père de l'auteur et son meilleur ami, tous deux officiers du Highland Light Infantry, sont envoyés outre-mer avec leur régiment. Quelques mois plus tard, ils prendront part à l'une des opérations militaires les plus marquantes de la Seconde Guerre mondiale: l'invasion de la Normandie par les Alliés. Méticuleusement documenté et magnifiquement illustré, Deux généraux est un récit poignant et une touchante histoire d'amitié. Une histoire brutale, mais convaincante, qui illustre avec les horreurs de la guerre la bravoure de ceux qui ont combattu et nous rappelle le respect que nous leur devons. Ce remarquable ouvrage a été sélectionné pour les prestigieux prix Eisner et Joe Shuster.
UN PRINTEMPS A TCHERNOBYL d'Emmanuel Lepage. 22 ans après la plus grande catastrophe nucléaire du XXe siècle, Emmanuel Lepage se rend à Tchernobyl en 2008, par le biais de l’assocation Les Dessin’acteurs pour rendre compte, par le texte et le dessin, de la vie des survivants et de leurs enfants sur des terres hautement contaminées. Il sait qu’il a besoin de se confronter au désastre, de voir, de comprendre. Cette expérience unique entre en résonance avec ses propres questionnements sur le dessin, sur sa capacité à dessiner et sa nécessité vitale: être au monde par le dessin. C'est certainement son album le plus personnel, et comme toujours, il a ce petit "truc" en plus qui en fait une histoire exceptionnelle.
LE SINGE DE HARTLELPOOL de Lupano et Moreau. 1814 est une grande année pour la folie collective et si on devait attribuer un prix au peuple le plus ravagé (le mot n'est pas trop fort) les habitants du village de Hartlepool, au nord de l'Angleterre, gagneraient la médaille d'or avec plusieurs tours d'avance. En bref, un navire de guerre français coule au large de ce petit village. Le seul survivant est la mascotte de l'équipage, un singe habillé d'un uniforme français que ces villageois prennent pour un vrai soldat, français, donc ! C'est bien la première fois qu'un singe va passer en cour martiale. Une histoire vraie (!?) proprement ahurissante qui dénonce à demi-mot, le nationalisme crétin et le racisme ignorant.
FEYNMAN de Jim Ottaviani et Leland Myrick. Richard Phillips Feynman (1918 – 1988) est l’un des physiciens les plus influents de la seconde moitié du XXe siècle, en raison notamment de ses travaux sur l’électrodynamique quantique relativiste, les quarks et l’hélium superfluide. Il a reçu le prix Nobel en 1965, il a participé au projet Manhattan alors qu'il était thésard. Bref, un type extrêmement brillant à l'intelligence exceptionnelle. Il était connu pour son franc-parler, son humour, pour être un assez bon joueur de bongo. Mais c'était également un grand séducteur, un voyageur et aussi un type un peu barge. Tous les ingrédients sont réunis pour faire un récit passionnant, alors pourquoi pas en BD ? Les éditions Vuibert avaient déjà publié le fabuleux Logicomix quelques mois auparavant, avec cette biographie de Feyman, on aurait tendance à dire rebelote. Et le résultat est digne du personnage. Même si le dessin n'est pas transcendant, le lecteur est très vite plongé dans un univers incroyable de questions, de réflexions et d'équations qui deviennent compréhensibles, comme par magie, par le plus grand nombre. Un ouvrage véritablement passionnant, instructif et drôle qui va donner envie aux lecteurs qui ont fait Lettres de recommencer leur formation en maths/physique.
LORNA, HEAVEN IS HERE de Brüno. Vibrant hommage au cinéma-bis de la deuxième moitié du vingtième siècle. C'est du grand n'importe quoi, mais envoyé de façon si habile et jubilatoire que cet ouvrage réjouira les plus blasés d'entre vous. Imaginez un peu : une femme géante nue de 40 mètres de haut, un virus boosté à l'ADN de tarentule qui transforme les humains en monstres incontrôlables, une actrice porno au sommet de sa carrière, un alien qui oblige les terriens à être ses amis. Et la liste est loin d'être complète ! Graphiquement, Brüno est au sommet de son art. L'album est présenté en bichromie noir et orangé, ce qui renforce le coté « vintage » de l'objet et plonge le lecteur dans un univers parallèle assez déroutant. Attention, sans être réellement pornographique, cet album ne s'adresse pas à un jeune public. D'ailleurs la brillante et très lyrique préface signée par Jean-Pierre Dionnet prévient le lecteur de ce qui l'attend. Je cite : « N'achetez pas ce livre. Il est dangereux pour vous et peut nuire à votre santé mentale, physique et civique ».
TEXAS COWBOYS de Trondheim et Bonhomme. Le journaliste Harvey Drinkwater est envoyé au Texas par son journal de Boston pour faire un reportage sur le "Hell's Half Acre", le coin le plus dangereux du pays. Il décide de profiter de l'occasion pour se venger de l'ex-mari de sa mère, s'enrichir et trouver une femme ! Mais, comme le dit Ivy, l'homme du cru, on ne peut pas venir dans l'ouest pour la vengeance, la fortune et l'amour. Ça fait trop. Il faut choisir. Décidément, j'adore le dessin de Matthieu Bonhomme ! Et le scénario de Lewis Trondheim est réjouissant !
PROPHECY T1 de Tetsuya Tsutsui . La section de lutte contre la cybercriminalité de Tokyo est sur les dents. Un individu coiffé d’un masque en papier journal poste sur Internet des vidéos menaçantes où il prédit les pires crimes (incendies, agressions, viols...). Le problème c'èst que dès le lendemain, ses prophéties se réalisent. Qui est-il, comment procède-t-il, quelles sont ses motivations ? La nouvelle série passionnante et bien malsaine par l'auteur de Duds hunt, Reset et Manhole.
DAYTRIPPER de Fabio Moon et Gabriel Ba . Daytripper est un ouvrage navigant entre réalité et imaginaire. Le personnage principal, Bras de Oliva Domingos, est chroniqueur nécrologue d'un grand quotidien de Sao Paulo. l'histoire s'articule autour de 10 destins possibles de ce héros se terminant toujours par une mort... la sienne ! Vous avez dit sinistre ? Daytripper est un livre rare, célébrant le richesse de la vie et ses incertitudes. Il loue les rencontres et les choix que nous faisons lors de nos existences, sans oublier, qu'il faudra bien se résoudre à accepter la mort quand l'heure aura sonné . Le lauréat du fameux groupe de lecture, qui a le goût sûr !
KILILANA SONG T1 de Benjamin Flao . A partir de notes de voyages, le temps de 2 albums, Benjamin Flao nous emmène en Afrique. Loin de desservir l'histoire, le style graphique de type "carnet de voyage" donne aux personnages une grande expressivité. Les planches en couleurs directes sont magnifiques et restituent parfaitement la luminosité et la chaleur de ce coin du globe. Envie de s'évader ? Sans surprise, le chouchou du groupe de lecture.
UNE NUIT A ROME T1 de Jim . Quand j'ai ouvert ce bouquin pour le lire consciencieusement comme tout libraire, je m'attendais à du mielleux/romantico/prout-prout à l'eau de rose, comme pouvait le laisser penser le titre. Et bien, je me suis pris une sacrée claque ! Jim arrive à ballader le lecteur dès le début, les personnages ont une profondeur, une sensibilité et une justesse de ton remarquables. Evidemment, en arrivant à la fin de cette première partie (il y aura 2 albums) on est complètement captivé par l'histoire et rempli de haine envers l'auteur indélicat qui a osé couper en deux cette fabuleuse histoire. Non, là je plaisante un peu, mais j'espère que la suite arrivera plus vite que ça !
GUEULE D'AMOUR de Delphine Priet-Mahéo et Aurélien Ducoudray. Une des rares BD à oser aborder le sujet "un peu dur" des "gueules cassées", ces survivants revenus mutilés de la première guerre mondiale. Un sujet pour le moins délicat qui est traité ici de façon intelligente et émouvante même si le lecteur courageux n'a qu'une idée en tête, celle de refermer ce livre le plus vite possible et d'oublier toute cette boucherie. Bref un sujet fort que même âmes sensibles doivent lire. Complété d'un dossier édifiant de Sophie Delaporte, Maître de conférences à l'université de Picardie Jules Verne.
SAISON BRUNE de Philippe Squarzoni. Saison brune, c’est la période d’indécision intermédiaire entre l’hiver et le printemps dans le Montana. Ce pavé d’environ 500 pages est le résultat d’un travail de 6 ans d’enquêtes scientifiques et d’entretiens avec des spécialistes du réchauffement en cours de notre planète. Un ouvrage passionnant et très inquiétant quant aux bouleversements qui ne vont pas manquer de se produire. Un ouvrage choc, ça tombe bien, la fin du monde est pour bientôt ! S’il y a un évènement important à ne pas rater dans un proche avenir, c’est bien celui-là.
ALLER-RETOUR de Bézian. A la première lecture , ça gratte...Voila un personnage qui sort d'on ne sait où, qui s'installe dans un hôtel et se promène de façon bien inquiétante dans ce village rural du sud de la france. Pourquoi parle-t-il ainsi de musique, pourquoi prend-il à partie le photographe du village, pourquoi regarde-t-il ainsi les enfants...On pense à tous les scenarii y compris les plus atroces avec une tension palpable. Et puis, petit à petit, par petites touches, Bezian nous apporte des éléments de réponse. Et si on comprend la thématique, on a besoin des dernières pages pour bien ressentir le livre. Reste à relire la bd avec l'œil qui sait. Tout est différent, tout est poésie, tout est fluide. Et finalement, la musique n'est là que pour mieux se souvenir des petits bruits de fond... Le dessin est brillant. Dans un décor très réaliste, il pose un personnage aux traits figuratifs tel un fantôme. Tantôt immense, tantôt fragile. Un livre dont on se souviendra... ELU MEILLEUR ALBUM EN FEVRIER 2012 PAR LE CLUB DE LECTURE.
L'ENFANT INSECTE de Ideshi Hino. Sempei est un petit garçon pas trop gâté par la vie, qui touve son réconfort auprès de ses amis, les insectes. Au point de se transformer lui-même en chenille, d'être totalement rejeté par sa famille et de commencer une nouvelle vie faite de vengeances.
PERCY SHELLEY de Casanave et Vandermeulen. La vie très agitée de Shelley depuis son renvoi d'Oxford suite à la publication de son Pamphlet "De la nécessité de l'athéisme" écrit avec Thomas Hogg. Le scandale provoqué par ce texte est le point de départ de ce récit. Une histoire croustillante en 2 tomes racontée par le fameux Vandermeulen, auteur de "Littérature pour tous" présenté un peu plus bas sur cette même page.
BONNE NUIT PUNPUN de Inio Asano. Punpun est un enfant de cm1 amoureux d'Aiko, la petite nouvelle de sa classe. Sa vie bascule quand son père est envoyé en prison pour avoir maltraité sa mère et que son oncle vient s'installer à la maison. Voilà bien un manga inhabituel à l'ambiance très "Tati" qui laisse le lecteur la tête pleine de poésie et d'amitié pour ce Punpun.
OLYMPE DE GOUGES de Catel et Bocquet. Après Kiki de Montparnasse, ces 2 auteurs nous racontent la vie de celle qui fût sans doute la première militante féministe bien avant tout le monde. A une époque où l'on coupe les têtes à tour de bras Olympe milite pour l'égalité des sexes, le droit de vote des femmes et même l'abolition de l'esclavage ! Sans surprise elle finira sur la guillotine en 1793. Damned !
L'ARME FOETALE de Eva Rollin. C'est du vécu ! Voilà bien pour la première fois une BD sur la grossesse pour le moins non conventionnelle. "Sweet" Eva nous raconte sans détour sa vie de femme en phase de reproduction, et comme d'habitude, c'est drôle et instructif. Mais je ne suis pas certain que ce livre va relancer l'économie de la layette.
LES GRATTE-CIEL DU MIDWEST de Joshua Cotter. Pour aborder correctement ce pavé partiellement autobiographique de 300 pages, il faut savoir que l'auteur est né et a grandi dans une ferme du Missouri à 3 km d'un village de 234 habitants (cet à dire "trou-du-cul-land"). Le jeune personnage principal présente tous les symptomes du mal-être propre à de nombreux ados, mais de façon particulièrement exacerbée. L'auteur nous entraine dans une histoire passionnante, savant mélange de scènes de la vie quotidienne, d'imagerie religieuse, de faux courriers de lecteurs et de fausses publicités, le tout étant inextricablement lié. Bref, un livre hors des sentiers battus qui a toute sa place ici et qui conforte "ça et là" dans sa position d'éditeur rare.
3 SECONDES de Marc-Antoine Mathieu. Voila un ouvrage pour le moins étourdissant. Une fois encore, Marc-Antoine navigue aux confins de ce qu'il est possible de faire en BD. Imaginez un zoom graphique d'une durée de 3 secondes, parsemé d'indices et étalé sur 602 cases. Voilà du travail pour des générations d'analystes, chercheurs, philosophes... Décidément, un livre et un auteur qui sortent du lot. A noter qu'il existe une version numérique en complément de la version papier disponible sur le site de Delcourt.
PETITE HISTOIRE DU MONDE MODERNE - 1ere partie - de Larry Gonick. Vous avez envie de rafraichir votre mémoire sur l'histoire du monde et vous n'avez pas la patience de lire les 87269 livres nécessaires à ce rafraîchissement. Voici la solution ! En 500 pages pertinentes et drôles, vous allez réviser la période de Christophe Colomb à la constitution américaine (1754). C'est passionnant, autant qu'édifiant, instructif et fascinant.
UN ENCHANTEMENT de Christian Durieux. Tandis que se prépare le cocktail d'adieu donné en son honneur, un vieil homme s'éclipse discrètement, part se promener dans le Louvre déserté par le public et rencontre une mystérieuse jeune femme. Comme lui, laissez-vous prendre par la main et redécouvrez les tableaux que vous pensiez connaître.
VOYAGE AUX ILES DE LA DESOLATION d'Emmanuel Lepage. Les îles de Crozet, d’Amsterdam, de Saint-Paul et de Kerguelen, jadis surnommées les îles de la désolation sont éloignées de plusieurs milliers de kilomètres de toute terre habitée. Pour le moins inhospitalières, elles ne sont peuplées que de scientifiques de toutes disciplines en mission. Emmanuel Lepage a fait le voyage au printemps 2010 et nous revient avec ce récit entre carnet de voyage et BD. Il dresse un portrait très juste des hommes qui "vivent" là-bas ainsi que des images saisissantes de ces iles hors normes. Du très grand Lepage !
ET CA VOUS FAIT RIRE ? de Hugleikur Dagsson (prononcez Hugleikur Dagsson). Alors pour commencer, ce type au nom imprononçable est un génie total de l'humour, ou bien c'est un fou qui ne recule devant rien pour nous faire rire. Ce bouquin est un OVNI fascinant créé par l'esprit fabuleusement dérangé d'un islandais digne de Desproges croisé avec Reiser et un enfant de 4 ans (pour le dessin). La preuve en papier qu'on peut rire de tout...
L'INTEGRALE de Carl Barks. Pour la première fois un éditeur français se lance dans cet ambitieux projet. Voici donc le premier des 24 volumes que comptera cette collection. Carl Barks, c'est LE dessinateur le plus important des studios Disney, celui qui sait raconter des histoires insensées, drôles, parfois complètement délirantes et qui ne vieillissent pas. Responsable de la création d'une foule de personnages, de Picsou à Miss Tick en passant par Géo Trouvetou (pour ne citer qu'eux), il est clair que c'est bien l'oeuvre d'un des plus importants maître de la BD qui démarre chez nous !
ASTERIOS POLYP de David Mazzucchelli. C'est l'histoire d'un quinquagénaire brillant qui perd tout l'espace d'un orage. Un récit passionnant, un scénario digne des meilleurs romans graphiques et un dessin extraordinaire. Il y a bien longtemps que Casterman ne nous avait servi un tel chef-d'oeuvre ! Sacré meilleur roman graphique par le Los Angeles Time en 2009, il reçoit en 2010 le Eisner award du meilleur album et quatre Harvey awards. Bref, c'est un livre rare à ranger sur la petite étagère des ouvrages indispensables à coté de Maus et Black hole.
LADY DOLL de Penco Sechi et Vessella. Enfants, adultes, son propre père, tous rejettent Gaja, petite fille au visage selon eux monstrueux. Réfugiée dans un monde magique où ses poupées la trouvent belle et lui parlent, seul l'amour de sa mère retient Gaja dans le monde réel. Mais sa mère est malade et son père très inquiétant. Un beau conte fantastique et un dessin de type "Burtonien". Complet en 2 tomes.
BELLEVILLE STORY de Perriot et Malherbe. Freddy, petit truand à la solde d'un maquereau, aux prises avec un gang chinois spécialisé dans le trafic de clandestins va vivre intensément ! Une nuit de course folle en compagnie de l'énigmatique M. Zhu, fraichement débarqué de Chine, qu'il est censé éliminer pour sauver sa propre peau. Du rififi à Belleville ! Histoire complète en 2 tomes.
LES CAHIERS UKRAINIENS de Igort. Une année de rencontres dans l'Ukraine d'aujourd'hui avec ceux qui ont connu, enfants, le paradis communiste selon Staline. 1932, 1933 : l'Holodomor "mort par famine induite", déportations massives, génocide (7 à 10 millions de morts). Les rapports de la police secrète ponctuent les récits des anciens. L'Ukraine, terre fertile devenue désert, rêve d'indépendance écrasé, ne se relèvera pas. Igort donne des visages au désespoir. Un livre remarquable.
HUGO PRATT, UN GENTILHOMME DE FORTUNE T1 de Paolo Cossi. Biographie de la période africaine du maestro. Cossi n'hésite pas a transformer Pratt en héros de BD avec succès. Cet album est tout simplement passionnant, c'est évidemment un ouvrage indispensable pour tous les amoureux de l'oeuvre de Pratt. Un bien bel album en plus au catalogue de Vertige Graphic.
MELO BIELO de Besseron et Felder. C'est pas compliqué, vous prenez un chauffeur de camion fana de tennis féminin slave, un marchand belge de friteuses, quelques trafiquants de cigarettes et un béluga, portez à ébullition sans cesser de remuer puis laissez mijoter le temps de lire cet album. Sans oublier de jeter un oeil sur le site www.melobielo.com
DIEU EN PERSONNE de Marc-Antoine Mathieu. Quand on est libraire, c'est toujours une joie d'avoir dans les cartons un nouveau Marc-Antoine Mathieu car cela veut dire qu'on a, quoi qu'il arrive, un bouquin extraordinaire à dévorer quand la journée sera finie. Mais là, je le dis comme je le pense, c'est un des livres les plus intelligents, les plus brillants que j'ai eu à vendre depuis bien longtemps. Petit résumé : Dieu revient sur terre et après avoir été formellement reconnu par les siens va, bien involontairement déclencher une succession de réactions improbables. A travers cette histoire, c'est finalement un portrait sans complaisance de l'humanité d'aujourd'hui qui nous est brossé.
PINOCCHIO de Franco Benito Jacovitti. Chef d'oeuvre absolu de l'age d'or italien ce Pinocchio est l'adaptation fidèle, et néanmoins extraordinairement inventive et audacieuse, du livre de Collodi. Chose incroyable, cet ouvrage n'avait jamais été publié en France ! Merci donc aux Rêveurs pour cette splendide édition.
LE CIEL AU-DESSUS DU LOUVRE de Yslaire et Carriere. Depuis quelques années Yslaire érige, album après album, une sorte de grand ensemble absolument inédit dans le monde de la BD. Inutile de vous le cacher plus longtemps, je suis un fan de cet auteur et, une fois de plus, j'ai adoré ce récit sur l'impossible représentation de l'Etre suprême que Robespierre commande au peintre David. Pour mémoire Jean Claude Carriere a été Scénariste de Bunuel, Wajda, Louis Malle et Forman, il est aussi un immense homme de lettres. Les talents réunis de ces deux là donnent un album époustouflant.
LE VAGABOND DE TOKYO de Takashi Fukutani.Voila une des bonnes surprises de cette fin d'année. Le vagabond de Tokyo raconte les tribulations d'un jeune homme un peu largué dans le Tokyo des années 80. Un ouvrage autobiographique à la fois drôle et taillé au vitriol. Un vrai, beau roman graphique qui aborde les sujets les plus graves sans oublier de faire marrer le lecteur. Vivement la suite !
KEKO LE MAGICIEN de Carlos Nine.Keko est un magicien raté qui vit avec sa mère, Dame Tétine, qui n’est ni plus ni moins qu’un énorme sein. Une telle hérédité est sans la cause des problèmes de libido qui taraude notre magicien, qu’il voltige au bras de femmes fatales ou végète dans des hôtels minables avec sa mère et quelques autres parasites. Prisonnier de ses obsessions et de ses tours de magie fantasques, Keko va vivre des aventures loufoques dont son inconscient chargé semble être la source principale… On connaît la fureur débridée du trait de Carlos Nine, son univers à mi-chemin entre Disney et Dali, Freud et le roman de gare. Keko est sans nul doute son oeuvre la plus personnelle, celle qui nous fait rentrer le plus loin dans son univers baroque. Ici, pour notre plus grand plaisir, l’humour pervers s’ébat avec les accents poignants du tango dans les meubles décatis d’une psychanalyse de bazar.
UNE HISTOIRE POPULAIRE DE L'EMPIRE AMERICAIN. Adaptation en BD du best seller d'Howard Zinn (professeur émérite à l'université de Boston) aidé pour cette adaptation par Paul Buhle (maitre de conférence aux département d'histoire et de civilisation américaine de la Brown university) et Mike Konopacki au dessin. Cet ouvrage essentiel vient bousculer de manière salutaire les versions officielles et porte un regard nouveau sur l'histoire de l'empire américain. Autant dire que ce livre passionnant est aussi indispensable dans une bibliothèque qu'un volant dans une voiture !
À BORD DE L'ÉTOILE MATUTINE de Riff Reb's d'apres Mac Orlan. Suite au meurtre qu'il vient de commettre assez bêtement, un gamin paumé trouve le salut à bord de l'Etoile Matutine, le fier navire pirate du capitaine George Merry qui va parfaire son éducation avec l'aide du chirurgien de bord McGraw. Evidement, la moralité déjà douteuse de notre héros ne va pas sortir grandie de ce nouvel environnement. Un album très noir, magistralement mis en image par Riff Reb's, qui a su adapter le roman éponime de Mac Orlan en y ajoutant son inimitable touche personnelle.
TAXI MOLLOY de Dimberton et Chabert. Molloy vient de sortir de l'orphelinat car sa grand mère vient de perdre son chien ! Il n'a qu'un seul rêve : être chauffeur de taxi à New York. Et c'est parti pour 46 pages de psychoses entrecoupées de flashback hallucinés qui vont emmener tout le monde, du héros au lecteur, droit dans le décor. Surprenante histoire qu'on ne peut lâcher avant la fin.
TOKYOLAND de Benjamin Reiss. En 2046, Jean Yves Brückmann, invité à se rendre au Japon, se laisse envahir par les souvenirs des 3 années passées là-bas, presque cinquante ans plus tôt. Parti rejoindre une jeune femme, il se retrouve seul et se débrouille finalement bien : surveillant au lycée français, dessinateur pour des mangakas,... Nous le suivons de son arrivée, émerveillé de dormir sur un vrai tatami à son départ, rêvant de revenir. Un dessin clair, certaines cases minimalistes, d'autres, pleines de détails. Un voyage instructif et plein de charme.
ROCHER ROUGE de Borg et Sanlaville. Une petite ile paradisiaque sous les tropiques, un petit groupe de jeunes gens ne demandant qu'à s'amuser sans compter et leur guide qui « abandonne » ces naufragés volontaires pour quelques jours d'aventures... Ne manque plus que le Maboukou, légende locale, qui décapite ses victimes en leur dévorant la tête. Un bien terrifiant cauchemar qui va bien au-dela de nos espérances. Un huis clos surprenant magistralement maitrisé. Des auteurs à suivre de près !
LES CONTREBANDIERS DU MOONFLEET de Mousse et Szalewa. John Tranchard, jeune orphelin élevé par sa tante au village anglais de Moonfleet va découvrir en jouant dans la cimetière qu'une bande de contrebandiers utilise la crypte de l'église pour y entreposer son butin. Il fera la rencontre du fantôme de Barbe Noire, personnage vil et sanglant qui va manipuler notre héros pour retrouver son fameux trésor. Mousse et Szalewa signent ici une oeuvre sombre et palpitante qui prend toute son ampleur dans cette version noir et blanc.
GRAVURES REBELLES de Masereel, Ward, Patri et Hyde. Recueil de quatre histoires muettes écrites entre 1919 et 1951qui dressent un portrait du climat social, politique, des espérances et des peurs des populations. Remarquable par la beauté et la force toujours intacte des images et des récits. Un ouvrage annonciateur de la BD « indépendante » de la fin du XXe siecle.Un livre fascinant et un magnifique travail d'éditeur.
CARNETS DE SYLDAVIE de Hiron. Voici le texte du 4e de couverture : « Enfin des informations inédites, des photos d'archives inconnues, des révélations stupéfiantes, des témoignages boulversants sur la Syldavie chère à Hergé, le pays le plus méconnu d'Europe ». Bref du délire complet. C'est intelligent, drôle et fera le bonheur de tous les Tintinophiles, même des plus blasés. Et puis franchement un livre avec Frank Zappa en prince Abdul a forcément une place de choix dans nos coeurs zappatistes.
FIN DE CHAINE de Galvin - 2009. Une petite merveille d'absurdité.D'étranges créatures (dindes à poil ras selon certains) sont décimées par une série de morts mystérieuses et violentes. Leur discours, intelligent voire brillant, est hélas suivi d'une absence totale de sens pratique et d'une incapacité fatale à se reconnaite les uns les autres. Ces créatures sensibles pourront-elles stopper l'hécatombe ?
WATCHMEN de Gibbons et Moore - Sorti en 1986, ce roman graphique ambitieux nous précipite dans une Amérique paralèlle où Nixon est toujours président et où la guerre nucléaire avec les Russes menace. Des super-héros à la retraite reprennent du service lorsque l'un d'entre eux meurt mystérieusement. Puisqu'on vous dit que c'est chef-d'oeuvre !!!!
INES de D’Aviau et Dauvillier - Au début on pense avoir affaire à une famille ordinaire et puis au fil des pages on constate que le mari est un sacré con et que sa pauvre femme a bien du mal préserver la cohérence du couple en protégeant leur petite fille. Un album plein d'émotion qui laisse le lecteur avec un drôle de goût derrière les oreilles.
100 BULLETS de Brian Azzarello et Eduardo Risso - L'agent Graves offre à des personnes dont la vie a été brisée un cadeau redoutable : le nom du responsable, une arme intraçable et 100 balles. Ce polar suit les doutes et l'évolution des personnages confronté à ce choix, tandis que se profile le spectre d'une conspiration à haute échelle.
QUELQUES JOURS ENSEMBLE de Montgermont et Alcante - Xavier, 35 ans, extraverti, drageur, patron d'entreprise complètement immature vit à 200 à l'heure. Julien a 13 ans, il est atteint d'une maladie génétique rare et son espérance de vie est tres réduite. Le regard des autres sur son aspect de vieillard fait qu'il s'est replié sur lui-meme. Julien est le fils de Xavier et aujourd'hui ils se rencontrent pour la premiere fois...
LITTERATURE POUR TOUS de Vandermeulen - Le sous titre de cet album est : Synthèse, vulgarisation et adaptation en bande dessinée des grands romans français à l'usage des adolescents contemporains. Une douzaine de textes classiques sont reformatés à une sauce plus moderne, de Flaubert à Stendhal en passant par Proust. C'est tout simplement un régal, brillant, drôle et devrait être obligatoire dans nos écoles.
LE REVE DE METEOR SLIM de Duchazeau - Meteor Slim est un bluesman imaginaire qui va cotoyer le grand Robert Johnson et Son House. Album plein de poésie indispensable pour tous les fans du genre. A noter l'édition luxe de cet album qui contient un disque vinyle de 4 titres enregitrés pour l'occasion. Magnifique !
ENFANT SOLDAT T1 de Aki Ra et Fukuya - C'est l'histoire vraie d'Aki Ra qui est devenu enfant soldat à 10 ans au Cambodge. Le témoignage direct d'un drame particulièrement épouvantable.
DIPOULA de Sti et Pahé - Dipoula est un enfant africain albinos que son père à abandonné devant l'orphelinat tenu par des bonnes soeurs. toute son enfance sera bercée par des phrases du genre aimer son prochain, savoir pardonner, Dieu est amour... Comment survivre quand on est trop blanc pour les noirs et trop noir pour les blancs ? Un jour Dipoula part en France à la recherche de ses semblables...les blancs. Une BD drôle et grave à la fois.
JE MOURRAI PAS GIBIER par Alfred d'après un roman de Guillaume Guénaud - L'action se passe à Montagne, 1219 habatants et 2 entreprises. Travailler pour une revient à haïr ceux qui travaillent pour l'autre. Martial a préféré fuir ces querelles de clochers. Jusqu'à son geste sans retour.
SHUTTER ISLAND de De Metter d'après un roman de Dennis Lehane - Adaptation remarquablement réussie de ce roman noir paru chez Rivage. L'une des meilleures BD du genre. Cet album est une tuerie au graphisme époustouflant.
LOLA CORDOVA de Qwak - Lola est une prostituée qui se fait kidnapper par des extra-terrestres. Elle vend ses charmes à ses nouveaux amis contre des nano-capsules de connaissances. Elle va découvrir que l'extermination de la race humaine est programmée. Un album étourdissant au dessin virtuose. L'invention de la BD sous LSD ?
LES JUMEAUX DE CONOCO STATION de Duchazeau - Les jumeaux Jerry et Woody se sont évadés de taule bien décicés à partir en croisade contre le rock'n'roll qui est en train de remplacer la musique country. Mais les deux héros sont des caricatures de paysans, aussi bêtes que méchants, racistes, bref, de beaux salopards. Un portrait au vitriol de l'Amérique profonde des années 50.